mercredi 1 avril 2015

(Almost) Ready to go

Après une année (presque finie) pleine pour chacun d'entre nous, revoilà le temps des aventures et de leur préparation. Revoilà aussi le temps pour moi de reprendre ma plume et de faire des billets sur notre blog officiel en prévision des beaux jours.
A cette date nous avons déjà notre projet, notre partenaire ainsi qu'un peu plus de la moitié de notre budget.

Le week end du 22/23 Mars était pour nous synonyme de formation départ à l'étranger a Nantes avec nos merveilleux accompagnateurs.
 Lors de ce week end nous avons reçu l'aval de nos moniteurs pour partir. Partir oui, mais partir ou et faire quoi?
Pour l'été 2015 vos compagnons deuxième temps sont fiers de vous annoncer qu'ils partiront au Népal, à Katmandou du 25 Juillet au 24 Août!

Rapidement, le Népal est le 18 ème pays le plus pauvre du monde, il est doté d'une superficie de 147 180 km² pour un nombre de 27 797 457 habitants.
Le Népal se classe à la 145ème position (sur 187) en terme d'idh (indice de développement humain).
Pour ce qui est de l'enfance et de l'éducation les chiffres sont assez marquants.




Seul le cycle primaire ( de 6 à 10 ans) est officiellement obligatoire. Les classes sont surpeuplées avec une moyenne de 40 élèves par classe dans les villes, ce chiffre monte a 60 pour les zones montagneuses.
4 enfants sur 10 travaillent pour subvenir aux besoins de leurs familles.
5000 enfants vivent dans les rues, principalement à Katmandou.
Le taux d'alphabétisation est de 48,6%.






Comme vous avez donc pu le deviner, nous comptons faire notre projet en relation avec l'éducation et l'enfance. En tant que scouts nous partons pour faire de l'animation dans les foyer de l'association Pomme Cannelle à Katmandou. Cette association Française récolte des fonds,du matériel et envoie des bénévole de France à son association homologue au Népal APC (association for the protection of children).
Cette dernière accueille dans ses foyers les enfants des rues de Katmandou (la capitale du Népal) afin de les faire bénéficier de cours, de repas, voir même de programme de réhabilitation pour certains.

Grâce à nos avancées nous avons pu prendre nos billet d'avion, il ne reste plus qu'à tenter de récolter assez d'argent pour envisager une construction sur place afin d'apporter un peu plus qu'un sourire et le réconfort de l'animation à ces gens.